12 nov. 2020

5 astuces pour réussir son investissement locatif

En achetant un bien pour le mettre en location, vous réalisez ce que l’on appelle un investissement locatif. Certains avantages fiscaux permettent d’optimiser cet investissement immobilier. Vous diminuez ainsi votre impôt sur le revenu tout en vous constituant un patrimoine financé par un crédit payé en totalité ou partie par les loyers. Une fois le crédit remboursé, le loyer du bien constitue un revenu régulier supplémentaire. Comment réussir votre investissement locatif ? 

 

1-Vous n’achetez pas pour vous

Cela peut vous paraitre évident, mais il faudra garder ce fait à l’esprit durant les visites. Alors que l’on attend le coup de cœur pour un bien dans lequel on souhaite vivre, le choix de celui destiné à un investissement locatif se fait sur des critères objectifs. Le bien n’a pas à vous plaire mais il doit être louable et rentable !

2- Pensez à la défiscalisation    

Il est inutile de chercher le plus haut rendement locatif possible. Un rendement locatif de 3 à 4% est parfaitement correct. En revanche, pensez aux dispositifs de défiscalisation comme la Loi Pinel qui vous permettent de réduire une partie de vos impôts. Certes les loyers sont plafonnés mais la réduction d’impôts peut être plus avantageuse. 

3- Investissez dans un secteur géographique porteur pour le marché locatif 

Il est primordial d’étudier le marché locatif avant de vous lancer. Le choix de l’emplacement est stratégique et doit répondre à des critères objectifs : accroissement continue de population, réseau de transports en commun, présence de commerces, quartier comptant des universités.  Etudiez également le nombre de logements vacants et le prix des locations dans le quartier visé. En tout état de cause, privilégiez un secteur où la demande locative est forte. 

4- Faites gérer votre investissement locatif 

Pour vous décharger des tracas que peuvent générer les locations, confiez-en la gestion à une agence immobilière. En contrepartie de 5 à 10% du loyer charges comprises et honoraires déductibles de votre revenu foncier, le professionnel s’occupe de la gestion locative pour vous.    

5- Prenez une assurance contre les loyers impayés

Vous avez beau avoir méthodiquement choisi votre locataire, vous n’êtes pas à l’abri d’un impayé. Vous vous féliciterez alors d’avoir souscrit une garantie locative, assurance loyers impayés classique ou garantie universelle des risques locatifs. Contre un paiement pouvant aller de 1,5% à 2,5% des loyers perçus, l’assurance couvre les créances et les détériorations.

Vous avez un projet d’achat locatif ? Parlez-en à l’un de nos experts !     

 

 

 

 

 

Partager l'article sur les réseaux sociaux

MonsieurMadame / Mademoiselle

Sélectionner l'agence la plus proche de chez vous *

Les champs marqués d'un * sont obligatoiresVos informations seront conservées sur le site afin d'être traitées par un commercial de notre société uniquement. En aucun cas nous ne réutilisons, ni nous ne revendons vos informations à des tiers ou en dehors de toute autre démarche que celle proposées par nos services. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit par simple demande, depuis votre compte ou par courrier.

Connexion

Connectez-vous à votre compte pour gérer vos favoris, enregistrer vos recherches et bien plus encore...