17 août 2020

Immobilier : à quoi s’attendre pour la rentrée ?

Les acheteurs qui avaient un projet immobilier avant le début de la crise sanitaire et les moyens de le poursuivre n’ont pas attendu pour se lancer. Cependant, à la rentrée, il s’agira de suivre à la loupe trois indicateurs essentiels qui détermineront la future trajectoire : la confiance des ménage, le moral des entreprises et la vague sociale à venir (plans sociaux et faillites). Si le nombre d’emplois détruits augmente encore comme le prévoit le Banque de France (900 000 d’ici fin 2020), la donne pourrait changer radicalement. Mais une catastrophe est-elle vraiment à prévoir ?    

Des prix immobiliers toujours à la hausse mais des acheteurs plus prudents

A l’issue du premier semestre et suite au confinement, les prix de l’immobilier n’ont pas baissé. Ils ont même poursuivi leur hausse, comme en témoignent les chiffres du mois de Juin dans plusieurs grandes villes de France : 0,4% à Paris, +0,7% à Lyon et +0,8% à Lille. 

Toutefois, et le phénomène pourrait s’amplifier passé l’été, les acheteurs négocient plus et semblent prendre leur temps dans le processus d’achat. Ensuite, les prévisions économiques sombres des prochains mois entraineront probablement une contraction du nombre d’acquéreurs potentiels ce qui pourrait conduire à moyen terme à une baisse des prix. A Lyon par exemple, le ratio  acquéreurs/vendeurs est passé de 16% à 7%. 

Le baromètre FNAIM/Le Figaro indique que 53% des adhérents de la Fédération nationale de l’immobilier misent sur une stabilisation des prix à horizon 6 mois et 31% prévoient même une baisse. 

Des taux de crédit à niveau constant

On craignait une envolée des taux de crédit. Celle-ci n’aura pas lieu. Si ceux-ci ont connu une légère hausse durant le confinement, ils devraient rester attractifs dans les prochains mois car les banques rattrapent actuellement le retard accumulé durant les deux mois de confinement. Les taux de crédit ont augmenté en moyenne de 0,1% sur le 1er semestre, se situant à un niveau identique à celui de l’été 2019. Le contexte favorable des taux pourrait aider le marché immobilier à se maintenir, du moins pour les profils ayant une bonne capacité d’emprunt.    

Incertitude et manque de visibilité  

Les ventes dans l’ancien ont augmenté significativement à la sortie du confinement, période qui semble avoir boosté la réflexion de nombre d’acheteurs. Toutefois, il convient de rester prudent car l’avenir reste difficile à prévoir. Les conséquences de la crise sanitaire n’ont pas fini de se faire sentir, le chômage pourrait fortement augmenter et fragiliser l’économie Française, et par ricochet, le marché de l’immobilier. 

Sources :

  • Chiffres taux de crédit : Vousfinancer (réseau de courtiers) 

Home Hunters vous accompagne dans votre projet immobilier en sélectionnant les prix les plus justes.

  Consultez nos derniers biens immobiliers 

Partager l'article sur les réseaux sociaux

MonsieurMadame / Mademoiselle

Sélectionner l'agence la plus proche de chez vous *

Les champs marqués d'un * sont obligatoiresVos informations seront conservées sur le site afin d'être traitées par un commercial de notre société uniquement. En aucun cas nous ne réutilisons, ni nous ne revendons vos informations à des tiers ou en dehors de toute autre démarche que celle proposées par nos services. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit par simple demande, depuis votre compte ou par courrier.

Connexion

Connectez-vous à votre compte pour gérer vos favoris, enregistrer vos recherches et bien plus encore...